• ulc. mariec

La libération passe aussi par la purification de la maison.


ceci est un article de blog de ulc-mariec.fr intitulé "la libération passe aussi par la maison". illustré par de la sauge blanche qui fume.


Et si vous purifiez votre maison des énergies négatives qu'elle emmagasine !


Quand nous nous sentons pas bien, nous pensons, plus ou moins facilement, à mettre en place des actions (méditation, exercice de respiration, soin énergétique...) pour nous libérer des énergies néfastes qui nous envahissent.


Toutefois, nous pouvons oublier de dégager les énergies accumulées dans notre environnement. Cela part manque d'habitude ou ignorance.


Nous sommes énergies et nous véhiculons des énergies en permanence.

Celles-ci laissent leurs empreintes dans chaque lieu ou nous passons. Et cela, de manière plus intense, dans notre lieu de vie. (témoignage plus bas)


C'est pourquoi, il est nécessaire, voire important, de purifier notre maison ou lieu de travail (quand cela est possible).


Cette action nous apporte immédiatement:


de la légèreté, de la clarté dans nos idées, un bien-être intérieur ...

Brûler de la sauge blanche dans tous les coins et recoins (les énergies basses se logent facilement dans les angles) apporte instantanément de l'apaisement et sérénité.



Pour ma part, je le fais une fois par semaine dans toute la maison (je passe également sous le lit) et j'aime également faire le tour de chaque pièce (coins et recoins) avec mon carillon Koshi élément terre.



 

Un petit témoignage qui illustre l'empreinte énergétique que nous pouvons laisser derrière nous.


Lors d'un séjour dans ma famille, j'ai dormis dans la chambre d'ami comme j'ai l'habitude de le faire quand je m'y rends.

Cette fois-ci, j'ai très mal dormi.

Je sentais comme un creux dans toute la largeur du lit (sens inhabituelle, car il est plus fréquent d'avoir un creux dans le sens ou l'on dort par notre poids).

J'ai donc fait part à mes hôtes, des sensations et des ressentis que j'avais pu avoir, au cours de cette longue nuit sans bien dormir.

Ils m'ont souligné que, ce que je leur décrivais, était l'état émotionnel de leur amie qui avait dormit dans le lit quelques jours plus tôt.


 

Je vous souhaite de bon nettoyage.


Avec amour,

Marie-c